Vettel - Ferrari : 2-0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vettel - Ferrari : 2-0

Message par cazzu le Mar 12 Avr - 20:44


Par Emmanuel MOINE (Cazzu)

Après Melbourne, Sebastian Vettel s’est imposé pour la deuxième fois en deux courses, à Sepang, ce week-end. 2011 semble lui sourire, au contraire de Ferrari, à la veille d’une nouvelle crise. A-t-il déjà plié le championnat ?


2 courses, 2 pôles, 2 victoires incontestables, Vettel a écrasé les deux premières courses de la saison. Sans KERS, ou presque, le champion du monde a déjà marqué 50 points et pourtant il n’en garde pas moins la tête froide, comme le montre le message qu’il adresse à ses mécaniciens à l’arrivée de la course, dimanche dernier à Sepang. BabySchumi impressionne car il semble avoir muri. Plus serein, plus sage, plus souple, plus concentré, plus sûr, l’allemand fait une démonstration de force, sur une machine la RB 7, qui a gagné en fiabilité, du moins pour le moment. Si Vettel s’est élancé de la pôle position pour 1/10ème en Malaisie, il avait « collé » 8/10ème à Hamilton en Australie. Si l’on prend les 2 dernières courses de la saison 2010 et les deux premières de 2011, alors l’allemand effectue un sans faute, grisant, fulminant de bonheur et de maitrise, à chaque épisode. Enfin la saison a débuté mais les premiers doutes s’installent.
Qui peut arrêter Vettel ? Justement, la question se pose… Si les McLaren semblent les plus saignantes et les plus proches, elles n’ont pu tenir le rythme insufflé par le champion du monde allemand tout au long de la course. Toujours placés, les flèches d’argent d’Hamilton et Button vont devoir d’abord livrer bataille l’un contre l’autre, surtout depuis que le premier cité est annoncé du côté de Milton Keynes. « Je me verrai bien associé à Sebastian, je suis devant Jenson, je serais devant lui ». Son coéquipier appréciera, lui qui du haut de ses 32 ans fait office de vétéran chez les prétendants, au même titre que Webber. Et justement, la grande déception de ce début de saison vient de l’australien. Melbourne avait éveillé quelques doutes. Webber s’était-il remis d’une fin de saison 2010 douloureuse et peut-être encore saignante ? Vettel n’a-t-il pas définitivement pris l’ascendant ? Bien sûr, aujourd’hui l’écurie RedBull semble totalement acquise à la cause de celui qui leur a apporté leurs premiers lauriers, mais il faut concéder que le grand Mark n’a pas été verni depuis le début de cette nouvelle saison. Pas de KERS, son châssis a même souffert d’un défaut obligeant les mécaniciens a le changer avant le week-end malaisien. Sur le plan comptable, Webber est mieux parti que l’an dernier (NDLR : Fab nous le montre très bien dans son comparatif de points 2010/2011) et surtout il parait plus déterminé. Il avait fini en chien fou comme un forcené à Melbourne, l’an passé, harponnant les uns et les autres, et on le retrouve à Sepang, cette année, bravant les difficultés, ne baissant pas les bras, affichant une certaine stature face à ses concurrents. Mark, dont ce sera sans aucun doute la dernière saison chez Redbull semble libéré, il faudra à mon sens compter avec lui cette saison.

Domenicali et Aldo Costa, retour forcé à Maranello

Si Vettel a battu tout le monde, ce week-end encore, il se lisait dans les visages justement abattus des rouges de Ferrari comme une longue rengaine. Que se passe-t-il du côté de Maranello ? On avait présenté cette auto en grande pompe. Une auto, une promesse pourrait-on même avancer, celle de Ferrari à Alonso, celle du rachat et du titre après le fiasco d’Abu Dhabi. La Scuderia est l’écurie qui a parcouru le plus grand nombre de kilomètres, cet hiver, se concentrant sur les nouvelles montures Pirelli. On pensait que Ferrari voulait la jouer sobre, on les voyant archi dominant, quasi imbattables… Il n’en est rien. La Scuderia est à la peine. A voir le visage d’Alonso dans les paddocks, après la course, la foudre ne va pas tarder à tomber sur la tête des italiens. Domenicali et Costa ont été sommés de rentrer à Maranelo cette semaine alors même que le rendez-vous chinois débute vendredi. La voiture est ratée, en interne Alonso estime que la priorité a été de chercher la fiabilité et non la performance. Autant vous dire la joie du taureau espagnol. Massa n’est guère mieux, quoique combattif. Battu en qualification, il a su finir devant son coéquipier et si la voiture venait à s’améliorer le brésilien pourrait faire un peu d’ombre à Alonso. Quoique chez Ferrari, les positions sont peut-être déjà figées. Cela fait sourire, Renault, qui a perdu Kubica cet hiver, semble plus rapide que les Ferrari des deux ténors. Il ne faudrait pas que Petrov ne rappelle trop de mauvais souvenirs à Alonso, ou que ce dernier ne regrette d’avoir quitté Renault, , « pour gagner des titres » avait-il dit à l’époque. Une nouvelle voiture, sorte de F150 bis verra le jour, en piste. Attendons donc…




Cela ne veut pas forcément dire que Lotus-Renault a une voiture pour jouer le titre mais pourquoi pas jouer la gagne ? Heidfeld se dit très optimiste pour Shanghai, tracé censé les avantager. La voiture est compétitive, elle semble fiable mais l’inconstance de ses deux pilotes sur ces deux courses ne devra pas se répéter sur les restes de la saison. A Melbourne, Heidfeld, pourtant pilote essayeur Pirelli la saison passé, n’avait pas su utiliser ses pneus. A Sepang, Petrov est retombé dans ses travers : sortie de piste à la chicane, accélération sur le talus, décollage, vol plané, arbre de suspension arraché… Nous pouvons trembler d’avance de l’absence d’un Kubica. Jean Pierre Beltoise me disait l’autre jour (NDLR : dans une interview que Fab vous proposera dans les prochains jours) que Renault regrettera le non choix de Grosjean… Je suis d’avis que cette R31va nous faire vibrer. Eric Boullier, qui est devenu au passage vice président de la FOTA, a fait le ménage et on retrouve les qualités de cette équipe qui avait su glaner deux titres mondiaux avec humilité. Il manque un vrai leader cette saison.
Et puis, si Vettel a mis la concurrence à terre, dans le même championnat, Liuzzi avait l’air heureux comme tout dimanche. Le pilote HRT veut rattraper les Virgin… Au moins, ces HRT ont pu se qualifier, mais un support d’aileron mal fixé, par ses mécaniciens qui avaient travaillé toute la nuit, a empêché Liuzzi d’aller au bout de la course, au prix d’une belle frayeur. Un an après leur arrivée, la légitimité « des petits artisans » reste à établir. L’autorisation des ailerons mobiles et l’existence de ces équipes pourrait, un jour, poser un problème de sécurité.
Enfin, la F1 a repris et on ne s’en plaindra pas. L’intensité du spectacle commence à monter et on a déjà assisté à de beaux duels à Sepang après un grand prix d’Australie des plus soporifiques. Messieurs, place à bagarre maintenant ! Si nous avons eu le droit à un avant goût de « Hamilton VS Alonso », on aimerait d’avantage voir Vettel un peu plus chahuté. Sans crier au complot anti Vettel, personnellement, j’en viens à redouter une domination Schumiesque. Messieurs Domenicali et Costa, que votre petite virée en Emilie Romagne fasse renaitre leur inspiration. Au moins pour le spectacle …
avatar
cazzu
Pilotes GP3
Pilotes GP3

Masculin Messages : 228
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par Invité le Mar 12 Avr - 20:49

(ndlr : Fab nous le montre très bien dans son comparatif de point 2010/2011)
Petite erreur sur l'auteur de se comparatif. Rolling Eyes

Sinon, super le résumé. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par Invité le Mar 12 Avr - 21:25

merci Manu !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par Invité le Mar 12 Avr - 22:31

tony112 a écrit:
(ndlr : Fab nous le montre très bien dans son comparatif de point 2010/2011)
Petite erreur sur l'auteur de se comparatif. Rolling Eyes

Sinon, super le résumé. Smile

C'est vrai ça, faut rendre à César ce qui appartient à Tony.
Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par cazzu le Mar 12 Avr - 22:43

Tony désole vraiment jje vais corriger ca si je peux le faire !! C'est super interressant ce comparatif ! Honnêtement tu vois bien l'évolution des choses ! Les gars j'ai peur pour cette saison ! J'ai peur qu'elle soit chiante ...
avatar
cazzu
Pilotes GP3
Pilotes GP3

Masculin Messages : 228
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par Invité le Mer 13 Avr - 5:17

@ BBBenj : Euh, non il n'y avait aucun post avant le miens.

Sous cette forme, les commentaires se lisent de bas en haut.

@ Serge : Non, il faut rendre à Tony ce qui appartient à César.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par Invité le Mer 13 Avr - 21:58

La tête qui tourne moi, je suis pas bien.

Ich ben kranke !
pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vettel - Ferrari : 2-0

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum